Parisian Impromptu

Parisian Impromptu, c’est la volonté de capturer le moment de découverte musicale sans préambule. Le souhait de saisir la musique de l’instant comme l’ont fait les grands frères américains avant et réussir à garder cette fraîcheur de la première lecture commune à chacun. 
 
Daniel John Martin et le guitariste Julien Cattiaux sont à l’initiative de ce projet qui les rassemble, pour cette première séance, au guitariste de Sarreguemines, Mayo Hubert, et au contrebassiste Claudius Dupont. Le ton est donné ici en liant le son manouche de l’Est à celui du jazz plus « parisien » de la rythmique guitare-contrebasse et du violoniste franco-britannique. La surprise, l’échange, broderies en partage, le bonheur sont au rendez-vous… C’est ça le jazz et Parisian Impromptu en donne une belle interprétation ! Parisian Impromptu est un disque de jazz pour tous publics, on en oublie les querelles de clocher et l’on se laisse aller au plaisir contagieux que nous communiquent ces quatre jazzmen.
L’immense guitariste Robben Ford ne s’y est pas trompé en signant le texte du livret 
 
La maîtrise est quelque chose de difficile à acquérir et de rare. Elle est également bien représentée dans cette session impromptue enregistrée en une seule fois en “live-studio” par des hommes qui aiment et savent vraiment jouer cette musique – le jazz manouche. Le guitariste Mayo Hubert est originaire de l’Est de la France et a grandi dans la tradition du jazz manouche. La profondeur de cette tradition est pleinement apparente dans l’authenticité de son jeu : toute la puissance et la technique, mais aussi le lyrisme et l’âme. Un guitariste brillant. Daniel John Martin, un violoniste avec lequel j’ai eu le plaisir de travailler et que j’admire depuis des années, joue cette musique avec énergie et facilité. Et la section rythmique du guitariste Julien Cattiaux et du bassiste Claudius Dupont apporte tout ce qu’il faut pour faire respirer et swinguer la musique avec intensité. Si vous aimez le jazz manouche, cet enregistrement ne vous décevra pas. Et si vous êtes novice dans le genre, cet enregistrement devrait faire de vous un fan à vie.”
 
(traduction Emanuelle Lacaze et Alex Dutilh)